Make your own free website on Tripod.com

Graciation

Depuis plusieurs années, la politique de prise et remise en liberté du saumon jouit d'une popularité de plus en plus grande auprès des pêcheurs sensibilisés par la conservation. En appliquant la politique de prise et remise en liberté, vous aidez à réduire cette pression de deux façons: La survie dépend de votre façon d'exécuter le combat et à la remise en liberté ; les chances de survie peuvent s'élever à près de 100 %.

Il est plus facile d'enlever des hameçons sans ardillons. À l'aide de pinces, aplatissez les ardillons de vos hameçons. Tenez-le saumon délicatement, si vous devez utiliser une épuisette, assurez-vous que celle-ci est faite de mailles de coton sans nœuds afin d'éviter de blesser les écailles, les ouïes ou les yeux.

Si vous le fatigué à l'extrême, vous réduisez ses chances de survie. Déplacez-vous dans un endroit où l'eau est moins mouvementée et amenez-le rapidement à portée de la main ou arrêtez-le après deux ou trois tours. Ne l'échouez pas sur la grève afin d'éviter d'autres blessures.

Dans la mesure du possible, gardez-le dans l'eau pendant que vous évaluez sa longueur et son poids ou que vous le photographiez. Remettez-le ensuite en liberté. Faites preuve de douceur. Au besoin, sacrifiez l'hameçon et épargnez le saumon en coupant le bas de ligne le plus près possible de la mouche.

Un saumon épuisé aura besoin de votre aide. Soutenez-le debout sous l'eau face au courant. Manipulez-le le moins possible ; patientez et laissez-lui le temps de se rétablir pour qu'il s'éloigne par lui-même à la nage.

Votre satisfaction personnelle est votre récompense pour avoir pris et remis un saumon en liberté:

Vous le garder

Si vous décidez de conserver votre prise, il s'offre à vous plusieurs façon de le sortir de l'eau.

L'épuisette et le queuetard

Si vous êtes accompagné, votre compagnon peut s'avancer dans l'eau calme, là où vous lui aurez demandé de se placer; il devrait toujours se tenir en aval, c'est-à-dire en bas de vous dans le courant. Il déposera l'épuisette sur le lit de la rivière, et il ne se déplacera pas. C'est vous qui amènerez le saumon vers lui. Dès que le saumon sera au-dessus de l'épuisette, votre compagnon la lèvera d'un mouvement sec, tout en s'assurant que le saumon y pénètre tête première.

Si vous êtes seul, vous vous avancerez dans l'eau, déposerez l'épuisette sur le lit de la rivière, appuierez le manche sur votre abdomen, dirigerez le saumon dans le panier et, finalement, lèverez l'épuisette d'un mouvement sec avec votre main libre.

Si vous utilisez un queuetard, comme avec l'épuisette, c'est vous qui dirigerez la manœuvre. Votre compagnon (ou vous-même, si vous êtes seul) avancera dans l'eau jusqu'aux genoux, il approchera la boucle et l'avancera autour du corps du saumon (jusqu'au tiers postérieur de la longueur de son corps). C'est alors qu'il tirera d'un mouvement sec pour enserrer la queue. Si le courant est assez violent, votre compagnon n'hésitera pas à avancer la boucle plus loin, au milieu du corps. Il est important de sortir la queue du saumon hors de l'eau, comme elle est son moyen de propulsion, lorsqu'elle n'a plus de point d'appui, il en perd toute sa force.
 

L'échouage

L'échouage (beaching) consiste à sortir le saumon de l'eau en le tirant sur la berge. Il faut que la grève soit à peu près au même niveau que l'eau. Vous reculerez tranquillement, sans diminuer la traction et sans vous arrêter. Dès que le saumon sera éloigné de la rivière, vous relâcherez la traction et vous vous hâtez de prendre le saumon.
 
 

À la main

Sortir le saumon avec la main nue exige une grande maîtrise de soi. Embobinez de plus en plus votre soie. La canne à la verticale, approchez votre main libre du saumon, passez-lui la main sous le ventre. S'il n'est pas complètement apprivoisé, il ira faire un autre tour dans la fosse... Recommencez le même manège: passez-lui de nouveau la main sous le corps, à partir de la tête, le pouce pointant vers la queue. Glissez la main vers la base de la queue, entourez-la sans mettre de pression; soulevez le saumon hors de l'eau et amenez-le assez loin sur la rive. Il n'opposera pas de résistance, ne bougera pas. Toutefois, lorsqu'il sera étendu sur le sol, il se débattra. Peu importe la façon utilisée pour sortir le saumon de l'eau dépêchez-vous de mettre fin à ses jours en le frappant sur tête; à moins, bien sûr, que vous n'ayiez décidé de le "gracier".
 
 

Retour à la table des matières