Make your own free website on Tripod.com

À la sèche


La première condition à considérer pour utiliser une mouche sèche est la vitesse de l'eau; une sèche déposée sur des eaux se déplaçant à une vitesse convenable pourra faire bouger un saumon.

À la sèche, la façon que la mouche se dépose sur l'eau est beaucoup plus importante qu'à la noyée parce qu'elle est plus près du saumon et elle risque de l'effrayer. Plus la soie sera lourde, plus sa chute à la surface de l'eau sera bruyante, mais plus il sera facile de la propulser à longue distance. Il sera plus facile par contre, de déposer une sèche délicatement avec une soie légère. Ainsi, un double fuseau permettra une présentation plus délicate par rapport à une soie à fuseau décentré, plus lourde à son extrémité. Par contre, une longue distance peut être plus difficile à obtenir avec cette soie. Une façon de contourner le problème: rallonger la canne pour augmenter l'effet de levier. Par exemple, une canne de 10 pieds et une soie no 6 ou 7 à double fuseau, vous permet d'allier délicatesse et puissance pour la distance. Choisissez une canne avec une action de rapide à très rapide. Cette gamme d'action répond mieux au ferrage nerveux pratiqué à la sèche ainsi qu'aux multiples poses et relèves de mouche que nécessite ce type de pêche.

L'utilisation de la mouche sèche convient surtout lorsque l'eau coule lentement soit à la queue de la fosse, dans un ciré après un rapide, etc. Lorsqu'on aborde une fosse que l'on ne connaît pas, la technique de prospection d'une fosse qui suit est des plus efficace et la plus systématique pour couvrir une fosse. Débutez la pêche en aval de la fosse, en bas des derniers saumons vus ou potentiellement présents. Présentez la mouche dans un couloir imaginaire parallèle à la rive à huit mètres ou moins de vous, dépendant de la configuration de la rivière et de la berge. Présentez vos mouches dans ce couloir, mètre par mètre, d'aval en amont, jusqu'à l'atteinte de votre limite de présentation délicate.

Sans changer de position sur la rive, imaginez un autre couloir parallèle à la rive mais, cette fois-ci, à huit mètres de vous. Répétez les lancers en partant du bas du couloir en le remontant avec des présentations espacées d'environ un mètre. Vous faites autant de couloirs que la largeur de la fosse l'exige ou aussi loin que votre capacité à bien présenter la mouche vous le permet.

Une fois cette surface couverte, déplacez-vous vers l'amont de deux à trois mètres et répétez l'opération couloir et ainsi de suite. Vous aurez couvert toute la fosse sans faire voir votre soie avant votre mouche.

À la sèche, l'idéal est d'avoir localisé le saumon ou connaître sa position habituelle dans une fosse. On se place alors en aval du saumon, et on vise d'abord sur sa queue, puis sur son dos, ensuite sur sa tête, puis 30 à 40 cm en avant et finalement, entre un et deux mètres en amont. La mouche devrait flotter pas plus de deux mètres à chaque fois. S'il n'y a aucune réaction, on recommence une autre série de lancers sur sa droite, puis sur sa gauche. Si le saumon vient voir la mouche sans la prendre, il est préférable d'attendre quelques secondes puis de lancer à nouveau au même endroit soit en gardant la même mouche, soit ce qui est souvent productif, de lui présenter une autre mouche.

S'il ne vient pas voir la mouche, on peut recommencer avec une mouche différente. Après quelques mouches, changez de saumon, quitte à revenir plus tard en journée.

Un autre truc consiste à déposer la mouche deux ou trois mètres devant le saumon, et à la retirer environ 40 cm avant qu'elle n'arrive au saumon. On exécute ce stratagème trois ou quatre fois, ensuite il faut déposer la mouche exactement là où vous l'enleviez lors des lancers précédents.

Il est très important, lorsque la mouche a été déposée sur l'eau, de ne jamais garder de mou dans la soie au bout de la canne; avec la main libre, récupérez ce mou créé dans la soie par le courant, au même rythme que le courant fait descendre la soie afin d'être toujours prêt à ferrer si un saumon mord.
 
 

Les règles particulières

Jusqu'à maintenant, nous parlions de stratégies de pêche générales dans les fosses classiques ou régulières, mais voici quelques variantes dans des conditions particulières.

Dans les rapides

Dans un rapide, on doit présenter la sèche dans la bordure du courant, c'est-à-dire qu'il y a une zone, le long du rapide, où l'eau s'écoule pratiquement à la même vitesse que dans la zone de turbulence du courant rapide, c'est dans cette zone qu'il faut déposer vos mouches.
 
 

Le miroir dans le rapide

Dans le rapide, cherchez les zones où l'eau semble calme. Le profil du fond de la rivière favorise la formation de miroir en surface. Ces miroirs sont comme des fenêtres pour le saumon, et c'est là qu'il faut jeter notre mouche.
 
 

Dans la turbulence

Dans la turbulence, utilisez une mouche qui flotte bien et qui est plus grosse. Si la mouche s'enfonce sous l'effet du rapide, il faut la retirer sans éclaboussure et rechercher une zone qui la laissera flotter.

Dans les rapides comme ailleurs, le saumon ne doit pas distinguer la soie avant la mouche.
 
 

Pêcher par I'amont

Pour pêcher une fosse inaccessible par la berge ou par l'arrière, Il faut se placer en amont, face aux saumons mais assez loin pour ne pas être vu.

Le lancer doit être en serpentin. C'est-à-dire qu'il faut secouer la canne de gauche à droite d'un mouvement ferme et ample, avant qu'elle ne touche l'eau. Ainsi, la soie se déposera sur l'eau en serpentin. En descendant le courant, la soie se redressera, la mouche flottera naturellement jusqu'au saumon.
 
 

Eau froide vs eau chaude

Dans l'eau froide, le saumon est beaucoup plus lent à répondre au stimuli de la sèche. Recherchez les saumons localisés sur les pieds de fosses, dans une mince épaisseur d'eau.

À l'eau chaude, le saumon est plus réceptif à la sèche. Recherchez les candidats qui sont localisés dans l'eau mince et vive, ce sont les plus preneurs.
 
 

Présentation de la mouche sèche

La mouche sèche doit dériver librement au gré du courant, sans aucune influence de la soie; une mouche sèche qui patine sur l'eau n'intéressera que rarement le saumon.

L'arrivée de la mouche sèche sur l'eau doit se faire en douceur: elle se "dépose". En tout temps, elle doit "bien se tenir " sur l'eau, flotter bien droite, supportée par la queue, le corps et les hackles. Pour aider la sèche à bien flotter, on peut lui appliquer une pâte ou un liquide très visqueux qu'il faut bien faire pénétrer dans le corps de la mouche. Il est important d'en appliquer sur toute la surface de la mouche. En plus, si votre avançon est de 9 pi, il serait préférable de le changer pour un de 12 pi. Cela facilitera la présentation de la mouche et elle flottera beaucoup mieux. C'est une technique très simple mais elle fonctionne vraiment bien.

Les sèches qui comportent des ailes ne doivent pas se coucher sur le côté ou sur le dos. Si vous vous rendez compte que votre mouche est mal présentée, ne l'arrachez pas violemment de l'eau, surtout si elle passe près du repaire d'un saumon: laissez-lui continuer son voyage. Tout comme à la noyée, vaut mieux une mouche mal présentée qui passe devant le saumon qu'un retrait qui trahit notre présence.
 
 

Approche du saumon à la mouche sèche

Lorsqu'on a trouvé un groupe de saumons. On doit lancer une sèche ici et là, en "changeant de saumon " à tous les 5 à 10 lancers. Vous serez sûrement tenté de lancer au-dessus des plus gros ; mais pour obtenir du succès, préoccupez-vous de tous les saumons. Une mouche sèche présentée à un saumon peut être aperçue par d'autres saumons situés près de lui.
 
 

Présentations spéciales

Lorsqu'aucune des méthodes usuelles de pêcher à la sèche n'a produit de résultat, vous pouvez essayer de présenter votre mouche de façon différente.

Présentez une sèche de la même manière qu'une mouche noyée.

Vous pouvez faire patiner la sèche à la surface de l'eau, vous la faites sautiller à la surface de l'eau.

En employant des " bugs " ( espèce de bomber sans hackle), vous pouvez faire réagir le saumon en les présentant de telle façon qu'elle frappe l'eau violemment.

Vous pouvez aussi essayer "la technique de l'horloge", à la condition d'avoir repéré le saumon au préalable. La façon de lancer se caractérise autant par sa précision que par sa cadence régulière. La mouche demeure de une à deux secondes sur l'eau; la mouche est ensuite soulevée pour être relancée et déposée au point suivant. La régularité des mouvements et la période relativement courte pendant laquelle la mouche repose sur l'eau inciteront le saumon à se déplacer vers la mouche, parfois avant même que la mouche ne se dépose sur l'eau! Cela exige d'observer très bien les réactions du saumon et d'agir en conséquence.
 
 

Section suivante...
Retour à la table des matières