Make your own free website on Tripod.com

Ferrer

Ferrage du saumon avec une sèche

Lorsque le saumon décide de prendre la sèche, il quitte sa position, en se laissant dériver sous la mouche, la tête en l'air; puis, il s'en approche lentement, tout en ouvrant la gueule. Il arrive en surface par en arrière ou par en dessous de la mouche et la gobe, il s'en retourne vers le fond de la fosse la tête en bas. C'est lorsque le saumon a quitté la surface de l'eau qu'il vous faut ferrer.

Vous ferrez en soulevant brusquement la canne à la verticale et en tirant en même temps la soie avec votre main libre. Il est donc important qu'en tout temps, vous preniez vos dispositions pour qu'il n'y ait pas une trop grande longueur de soie lâche entre la mouche et la canne, afin de pouvoir ferrer efficacement.

Le secret d'un ferrage réussi c'est l'attente d'une durée quelques secondes, après que le saumon a fendu la surface de l'eau pour gober la mouche. Pour calculer le temps qu'il faut pour ferrer, vous devez prendre en considération la longueur de la soie étendue à la surface de l'eau. Plus la soie est courte, plus vous devez laisser le temps au saumon de bien caler avec la mouche; plus la soie est longue, moins vous devez attendre longtemps pour ferrer, car le coup que vous donnez ne sera pas transmis instantanément à la mouche.
 
 

Ferrage du saumon avec une mouche noyée

Lorsqu'on pêche en eau rapide et qu'un saumon prend la mouche, la plupart du temps, le saumon se ferre lui-même. En voyant la mouche, le saumon se déplace lentement vers elle, ouvre la gueule et la saisit, puis se tourne pour retourner à sa place d'origine, et tout ça assez lentement. Le mouvement le plus rapide qu'il fait, c'est lorsqu'il se retourne après avoir saisi la mouche. Vous ressentez alors la tension de l'attaque du saumon; c'est là qu'une soie bien tendue prend son importance; dès que le saumon prend la mouche et se retourne, une forte tension se produit, et c'est ce qui permet à la mouche de le piquer.

Vous devez alors relever la canne en position verticale donc mettre la canne presque sur votre front, pour créer une tension qui permet une meilleure pénétration de la mouche dans la gueule du saumon. En eau plus modérée ou lente, vous devez laisser le temps au saumon de prendre la mouche et de descendre avec elle.

Dès que la ligne devient raide, vous devez avancer votre canne afin de donner du mou à la soie. Ce geste permet au saumon de descendre avec la mouche sans se douter qu'il est pris, s'il une résistance, il peut cracher la mouche. Au lieu d'avancer la canne vous pouvez aussi procéder comme suit : une fois la dérive de la mouche commencée, formez une boucle de quelques centimètres avec la soie entre la poignée de liège et le moulinet, tenez votre soie en appuyant l'index contre la poignée de liège. Lorsqu'il mord, lâchez la soie en relâchant la pression exercée par l'index, ceci créera du mou.

Entre le moment où il rend la mouche et celui où vous ferrez, il ne s'écoule qu'un court instant. Le ferrage se fait lorsque vous relevez rapidement la canne à la verticale.
 
 

Section suivante...
Retour à la table des matières