Make your own free website on Tripod.com

La pêche

Faire différent

Lorsque vous pêchez une fosse en même temps que d'autres pêcheurs, prenez le temps d'observer les équipements, les mouches et les techniques de pêche qu'ils utilisent. Utilisez vos équipements, vos mouches et vos techniques de façon différente des autres pour que le saumon soit surpris par la différence.
 

Le lancé

Nous ne parlerons pas ici des différentes techniques de lancer à la mouche, nous tenons pour acquis que ceux qui lisent ces quelques lignes ont appris à lancer à la mouche ou s'intéresseront assez à la pêche au saumon pour apprendre. En plus, il est très difficile d'apprendre à lancer une mouche en lisant des techniques. Rien de mieux que la pratique. Toutefois, on expliquera, le mieux possible, deux techniques qui ne sont pas beaucoup connues ou du moins pas beaucoup utilisées. La double traction vous donnera entre 10 et 15% de plus de distance sans effort supplémentaire. Alors que le lancer roulé vous permettra de " passer une mouche " dans des endroits que vous auriez habituellement ignorés.
 

La double traction

Cette technique, consiste à accélérer le déplacement de la ligne lorsqu'elle est dans l'air afin d'augmenter la distance du lancer. La main gauche fait tout le travail, qui se décompose en deux temps, tout d'abord lors du lancer arrière, puis sur le lancer avant.

On exécute une traction au moment où la canne est le plus fléchie vers l'avant et une autre lorsqu'elle est le plus fléchie vers l'arrière. Pour faire cette traction, on baisse la main qui tient la ligne d'un geste énergique jusqu'à la taille, avant de la ramener au niveau de la canne, presque comme avec un élastique, tandis que la ligne se déroule dans les anneaux.

La plupart des pêcheurs réussissent la première de ces tractions mais éprouvent des difficultés pour réaliser la seconde.

On peut pratiquer ce mouvement, en travaillant la synchronisation sans canne.

Ainsi, on bascule lentement vers l'arrière la main qui tient normalement la canne tout en effectuant de l'autre le mouvement de traction approprié. Mimer ces gestes permet de s'assurer que la main tenant la ligne remonte aussitôt jusqu'à la canne. On entre alors dans la phase du lancer avant, pendant laquelle s'effectue à nouveau le mouvement de "va-et-vient " de la main tenant la ligne. On mime les différentes phases au ralenti, jusqu'à ce que s'établisse un automatisme musculaire. Dix minutes suffisent dans un premier temps, avant d'atteindre progressivement la vitesse de lancer adéquate. Une fois que ce mouvement a été mémorisé, il est possible de mettre rapidement en pratique la technique de la double traction avec la canne.
 

La double traction


1- Effectuez préalablement un faux lancer vers l'arrière puis vers l'avant afin que la ligne se trouve devant vous.

2- Les deux mains amorcent le mouvement arrière ensemble, jusqu'à ce que la canne soit sous la charge maximale.
3 & 4- Tirez la ligne vers le bas, puis laissez aussitôt la main gauche remonter pour rejoindre l'autre lorsque le lancer arrière s'achève (phases 5, 6 et 7).
8- Lorsque la boucle se résorbe, les deux mains sont proches l'une de l'autre,
9- On procède alors au lancer avant en maintenant les mains dans cette position,
11- La main gauche tire la ligne vers le bas.
12- Le mouvement descendant continue.
13 - La main gauche lâche la ligne.
14- La canne poursuit le mouvement pour achever le lancer.
 
 

Lancé roulé

On utilise cette technique pour lancer une mouche lorsque l'on ne dispose pas de l'espace suffisant pour effectuer le lancer arrière habituel. Il doit être exécuté en donnant un coup de poignet à hauteur des yeux pour sortir la ligne de l'eau pendant qu'elle se déroule vers l'avant. Ce lancer requiert beaucoup plus de force et le coup de poignet est essentiel. On amène lentement la canne à 1 heure et on laisse la ligne former un petit ventre. On casse ensuite le poignet avec force, jusqu'à 10 heures.

1- Commencez avec la pointe de la canne dirigée vers l'eau,
2- Soulevez lentement la canne dans les phases 2, 3 et 4 pour faire glisser la ligne au-dessus de la surface de l'eau. Faites pivoter légèrement le poignet pour incliner davantage la canne vers l'arrière. La ligne forme une grande boucle. Marquez alors une pause. Cette grande boucle va donner sa puissance à la canne pour le lancer ; on doit donc la laisser se former pleinement.
5- Le lancer avant des phases 6 et 7 est beaucoup plus sec et plus court que le lancer droit, comme si l'on donnait un coup de poing ; on achève le lancer en laissant la canne accompagner le mouvement
 
 

Vitesse

Il faut faire dériver sa mouche à la bonne vitesse dans l'eau. La vitesse de déplacement de la mouche dans ou sur l'eau est difficile à décrire car cette vitesse est difficilement mesurable pour le pêcheur. Il s'agit d'un sens qui se développe avec la pratique.

La mouche doit avoir un certain mouvement par rapport au saumon dans la fosse. L'absence de mouvement ou la lenteur de déplacement d'un objet ne fera pas réagir le saumon. La mouche doit dériver naturellement ; ce qui signifie qu'elle doit se déplacer à peu près à la vitesse du courant.

Mais, il y a des exceptions à cette règle. Lorsque le saumon est placé dans un courant très lent ; si vous y lancez votre mouche, elle ne dérivera pas à une vitesse assez élevée pour intéresser le saumon. Au contraire, votre mouche peut être entraînée à vive allure parce que le saumon se trouve dans un corant rapide. Le saumon se déplace généralement lentement pour prendre une mouche sèche ou noyée, ce que vous devez prendre en considération lorsque vous présentez votre mouche. Devant ces situations, vous devrez user de techniques pour rendre votre mouche alléchante pour le saumon.
 
 

Section suivante...
Retour à la table des matières