Make your own free website on Tripod.com

Localisation du saumon

Vous connaissez maintenant les formes que peuvent prendre les fosses. Regardons les endroits, dans une fosse, où le saumon aime se tenir. Un système simple pour aider les novices à repérer facilement les endroits d'une fosse où le saumon est généralement preneur : on divise la fosse en quatre et les saumons mordeurs sont souvent placés au premier quart et au troisième quart d'une fosse.

L'endroit où se tient le saumon dépendra beaucoup de la vitesse du courant car cette vitesse lui procure un support où il peut se reposer en faisant le moins d'efforts. Un peu comme un planeur qui flotte sur des courants d'air chaud, le saumon a besoin d'un courant particulier qui le supportera avec le moins d'effort possible de sa part. Toutefois, la vitesse du courant est directement proportionnelle au niveau de l'eau.

Lors de fortes crues le saumon a tendance à se rapprocher des berges, car le courant y est plus modéré. Puis, lorsque le niveau de l'eau va baisser, le saumon va se déplacer vers le centre et l'amont de la fosse.

En période de canicule, l'eau est basse et chaude, le taux d'oxygène dans l'eau baisse. Le saumon aura alors tendance à rechercher l'oxygène dont il a besoin dans les rapides en amont des fosses, à l'arrivée d'une source d'eau froide, etc. En cette période, les saumons passent vite dans le bas des rivières. Lorsque le débit d'eau est élevé, les saumons ont tendance à prendre leur temps en rivière. Dans plusieurs cas mêmes, ils doivent attendre les périodes d'étiage pour franchir certains obstacles, si ces conditions se présentent tôt en saison, les saumons filent rapidement vers l'amont des rivières.

Le saumon est généralement plus preneur lorsque commence la pluie, après plusieurs journées de temps sec. La pluie rafraîchit l'eau et la brasse, augmente donc le taux d'oxygénation, il aura tendance à bouger, donc à monter plus haut dans la rivière, ce qui le rend plus preneur. Après la pluie, lorsque le niveau de l'eau commence à baisser, il sera toujours preneur puisqu'il a peut-être changé de fosse et qu'il est en train de s'habituer à son nouvel environnement. Il ne s'agit pas de la valeur des débits mais bien de leurs variations. Une montée des eaux, même faible, peut rendre le saumon mordeur. Les crues agissent comme "initiateurs" de montées et leur influence est particulièrement sensible sur les captures lors de l'étiage qui correspond souvent au milieu et à la fin de la saison de pêche. Notons tout d'abord que ces deux facteurs sont étroitement liés au débit. Quand il pleut le débit augmente et la température diminue. Le tout est de savoir auquel des deux facteurs le saumon est le plus sensible. Il est par contre, unanimement reconnu que les températures agissent par seuil: trop chaud ou trop froid. Enfin, quand les débits ne varient pas sur une longue période, ce sont les températures qui déclenchent l'activité du saumon. Nous avons trouvé dans la littérature, bien d'autres facteurs étudiés. Ainsi, les marées, les phases lunaires, le vent, la turbidité, l'ennuagement, la lumière et la composition chimique de l'eau ont fait l'objet de quelques travaux. L'expérience des pêcheurs a aussi été étudiée (en fait, seuls les abus de la veille n'ont jamais été pris en compte!). Parmi tous ces facteurs, on trouve les grandes marées qui semblent provoquer les gros pics de montaison. Et les saumons montrent une nette préférence pour le crépuscule dans leurs mouvements (sauf pour le franchissement des obstacles).

Si vous voulez augmenter vos chances de capture, observez les variations de niveaux d'eau car tout le monde est d'accord pour dire que, dans la hiérarchie des facteurs, le débit vient très largement en tête. Si vous êtes dans une période où le débit ne fluctue pas " surveillez les autres facteurs tels la température et le coefficient de marée. Enfin, vous pouvez tenir compte de la préférence du saumon pour le crépuscule mais attention aux heures légales et les mouches à feu ne sont pas très discrètes !

La variation de l'intensité de la luminosité influence le comportement du saumon. Lorsque la lumière ambiante est forte, il se tiendra plus profondément sous l'eau. Donc, le matin, le saumon est plus près de la surface et plus près du bord et durant le jour, il gagnera le centre de la fosse et se tiendra en eau plus profonde.

Un des outils le plus important pour la pêche au saumon est I'observation. Les éléments essentiels qu'il faille observer sont ; la luminosité du jour, la température et la couleur de l'eau.
 

Repérage

La couleur de l'eau des rivières à saumons nous laisse souvent détecter à l'œil nu, la présence du saumon dans une fosse, lorsque la luminosité le permet et que le soleil nous aide. C'est ici que les lunettes polarisées jouent un rôle de premier ordre. Vous apprendrez ainsi à repérer les endroits préférés du saumon dans la fosse. Localiser le saumon, même avec des conditions d'ensoleillement optimales et des lunettes polarisées n'est pas toujours facile. Mais, avec la pratique vous apprendrez. Ne cherchez pas à voir un beau saumon tout entier, chercher plutôt à apercevoir les parties du saumon en mouvement; la partie du saumon la plus mobile, c'est sa queue.

Un paramètre important est la façon dont vous vous approchez de la fosse, vérifier l'orientation du soleil pour ne pas faire d'ombre dans la fosse en regard de l'orientation du soleil et penser à pêcher du côté de la rivière pour que le saumon ne soit pas aveuglé par le soleil lorsqu'il prendra votre mouche.
 

Manifestation

Le saumon est reconnu pour exécuter des sauts en surface et hors de l'eau. Ce comportement nous aide à le repérer dans une fosse et à évaluer sa position. Cependant, il est rare qu'un saumon morde après avoir exécuté un saut mais son saut vous indiquera sa présence et celle de ses confrères car un saumon est rarement seul dans une fosse.

Un saumon qui marsouine ( lorsqu'un saumon monte, fend la surface de l'eau mais ne saute pas ) sera généralement preneur.
 

Réactions du saumon

En pêchant à la mouche sèche, lorsque le saumon lève vers la mouche sans la prendre, c'est un signe qu'il finira peut-être par la gober. Il faut laisser le temps au saumon de reprendre sa position, et lancer de nouveau exactement au même endroit. Si, après quelques lancers, le saumon répète le même manège, peut-être que la mouche et/ou sa vitesse ne lui plaît pas. Changez alors la grosseur de la mouche, sa couleur ou sa présentation, afin d'attirer l'intérêt.

Le saumon peut agiter nerveusement ses nageoires lors du passage de la mouche sèche; certains saumons tournent même de côté. Vous devez alors rester sur vos gardes, car le saumon peut prendre la mouche au prochain lancer.

Lorsque vous pêchez sans avoir localiser de saumon, demeurez attentif, au cas où des saumons se manifesteraient d'une manière ou d'une autre. En plus de permettre la localisation du saumon, ces signes indiqueront que le saumon a un peu d'intérêt pour la mouche. Suivez constamment votre mouche des yeux et choisissez un point de repère si le saumon se manifeste, afin de lancer de nouveau au même endroit.

À la mouillée, si le saumon vient vers la mouche sans la prendre, attendez pendant quelques secondes que le saumon regagne son poste ; puis, présentez la mouche de la même manière que la fois précédente. Si le saumon n'a pas pris la mouche après une dizaine de présentations, laissez-le se " reposer". Prenez alors un point de repère sur le rivage ou placez une roche dans l'eau ; pour la soie, il vous sera facile de noter la longueur dont vous aurez besoin lorsque vous recommencerez à pêcher, si vous avez pris soin de la marquer ou de gagner la batture sans embobiner. Lorsque vous recommencerez à pêcher, vous devrez vous placer au même endroit et utiliser la même longueur de soie. Il est toujours préférable de ne pas faire le premier lancer directement à l'endroit où le saumon a levé ; à partir du point de repère sur votre soie, vous ramènerez votre soie d'environ un mètre et vous commencerez à pêcher en vous dirigeant graduellement vers l'endroit présumé où se tient le saumon. Il arrivera que le saumon modifiera sa position quelque peu, ce qui explique pourquoi il faut agir ainsi.
 

" Tirette "

Ce mot, utilisé seulement par les pêcheurs à la mouche signifie que la soie a été subitement tendue pour ensuite redevenir molle. Cela est causé par un saumon qui a pincé la mouche avec sa gueule sans se faire piquer.

Un tel comportement du saumon signifie bien souvent qu'il reviendra prendre la mouche, si elle lui est présentée de nouveau. Si pareille chose vous arrive, attendez pendant quelques secondes, le temps que le saumon réintègre son lieu de repos ; la plupart du temps, il prendra la mouche au premier lancer suivant. S'il ne la prend pas, tentez de le leurrer en modifiant votre présentation de la mouche. Cependant, il n'est pas assuré qu'il sera intéressé une deuxième fois par la mouche, s'il a été piqué, ne serait-ce que légèrement, la première fois.
 

Section suivante...
Retour à la table des matières