Make your own free website on Tripod.com

Préparation de la pêche

Un voyage de pêche au saumon, ça se planifie et ça nécessite certains préparatifs. Ces voyages coûtent souvent cher : essence, hébergement, droits d'accès, nourriture, etc. Une journée de pêche dans un secteur public coûte environ 150$. Il est donc sage de profiter de l'hiver pour bien se préparer.
 
 

Cannes

Les cannes en graphite représentent le meilleur rapport qualité-prix comparativement aux cannes de fibre de verre qui sont souvent lourdes, et ne donnent pas une aussi bonne propulsion de la soie mais sont peut-être un peu plus résistantes.

Il existe des cannes de différentes longueurs sur le marché. Toutefois, les plus utilisées sont celles qui mesurent entre 9 et 10 pi.

La plupart des cannes sont disponibles selon trois types d'actions : lente, moyenne et rapide. L'action peut être comparée à la rigidité de la canne donc, action lente pour une canne molle contrairement à action rapide pour une canne rigide. Le choix de l'action est question de goût et du style de lancé que vous utilisez le plus souvent.

Il peut être très avantageux d'essayer une canne avant de l'acheter, c'est-à-dire y monter votre moulinet et une soie, sortir dehors et faire plusieurs lancers afin de pouvoir juger si elle se marie bien à vos besoins et surtout à votre façon de lancer.
 
 

Moulinet

Le moulinet doit s'harmoniser parfaitement avec les autres composantes de la canne. Son poids doit être balancé avec celui de la canne et il doit recevoir la ligne correspondante à la canne. Toutefois contrairement à ce que disent certains pêcheurs, un moulinet un peu plus lourd n'est pas vraiment un handicap, quoique le poid peut devenir une source de fatigue en fin de journée, un moulinet plus lourd agit comme un contrepoid de la canne et de la soie lors des lancers. Donc ce contrepoid nous aide à lancer avec moins d'efforts.

Le choix d'un moulinet devrait être fait sur deux éléments : le prix et le frein. Les prix varient de 50 $ à 2 000$ pour des moulinets capables de pêcher le saumon. Le frein est probablement l'élément le plus important du moulinet car il vous permettra de garder un certain contrôle durant un combat. Les moulinets avec peu de freins peuvent quand même être contrôlés en appuyant sa main sur la bobine qui tourne durant un combat mais le danger survient lors d'une sortie de ligne très rapide du moulinet, le moulinet avec un frein faible aura tendance à continuer à tourner après cette sortie rapide et risque fort de mêler votre ligne, chose à éviter avec un saumon à l'autre bout.
 
 

Backing

Souvent, la ligne de réserve est une pièce d'équipement négligée pourtant, elle forme un lien vital entre le pêcheur et le saumon. Son but principal est de permettre au saumon de faire de longues courses et aux pêcheurs de demeurer "connectés". En plus, la ligne de réserve accroît le diamètre du tambour du moulinet, ce qui permet d'augmenter la vitesse de bobinage de la soie. Durant un combat, cela peut faire toute la différence entre le succès et l'échec de la journée.

Le dacron est sans aucun doute le matériau de ligne de réserve le plus populaire. Sa forme est plus plate que ronde donc lui permet de se déposer sur lui-même à plat et empêche la ligne de se mêler.

Quant à la quantité de lignes de réserve qu'on doit avoir, plusieurs tiennent mordicus à un minimum de 200 verges. D'autres préfèrent 250 verges. Un truc est d'attacher sa soie directement au fond du tambour vide du moulinet et d'y attacher la ligne de réserve, on embobine jusqu'à ce que notre moulinet soit plein comme on le désire, ensuite on débobine et on embobine, mais cette fois en mettant la ligne de réserve dans le tambour vide du moulinet.
 
 

Soie

Pour ce qui est de la ligne (soie), elle doit correspondre à la canne que nous avons choisie (généralement, le numéro de soie correspondant est inscrit sur la canne). Disons que plus le chiffre est grand plus la ligne est lourde : une ligne lourde rend la présentation plus difficile, mais elle peut être propulsée plus loin. Les lignes les plus utilisées par les pêcheurs qui pêchent avec une seule canne sont les nos. 8 et 9. Il reste ensuite à choisir entre une ligne à fuseau décentré (les plus utilisées car elles permettent une plus grande propulsion) et les lignes à double fuseau (meilleure présentation) et plus économique car elles peuvent être virées de bout.

Il existe une gamme de soies pour répondre à différentes situations : soie à fuseau décentré, soie calante, soie à double fuseau, etc.,. Mais une particularité qui mérite toute l'attention, c'est la couleur. Effectivement, les soies sont maintenant dans les teintes de vert pâle, orange, bleu, jaune, blanc, vert fluorescent, brun, etc. Sur une rivière dont l'eau est limpide, vous avez avantage à utiliser un avançon d'un minimum de 10 pieds de long avec des soies de couleurs claires, par opposition aux couleurs foncées qui pourraient effrayer le poisson. Il ne faut pas conclure que les soies de couleurs foncées ne sont pas efficaces. Étant beaucoup plus visibles pour le saumonier, elles permettent d'avoir un meilleur contrôle sur les lancers et sont plus faciles à suivre des yeux lors des combats.
 
 

Avançons

Il faut s'assurer d'avoir des avançons de bonne qualité. Ce n'est pas lorsqu'on a un saumon sur la ligne qu'on peut corriger ce problème. N'essayer pas d'économiser quelques sous en conservant un avançon douteux.

L'avançon doit être d'au moins dix (10) pieds et d'un diamètre le plus petit possible, mais en équilibre avec la grosseur de la mouche. N'ayez pas peur des ruptures, faites le test d'attacher un avançon de 6 livres à votre soie, mettez-y une vielle mouche que vous piquerez à un arbre, ensuite éloignez-vous à une vingtaine de mètres de l'arbre et en tenant toujours votre canne perpendiculaire avec le sol, essayer de casser votre avançon. Vous verrez qu'avec l'élasticité de l'avançon, de la soie et de la canne, une résistance de 6 livres est étonnanteet que durant le combat avec un saumon, la tension que nous exerçons sur celui-ci est très inférieure à six livres.Un conseil, ne tirez pas trop fort, c'est votre canne qui pourrait vous lâcher plutôt que l'avançon. Peut-être que ce sont les nœuds de l'avançon qui vont lâcher, alors refaite votre nœud et essayer le test à nouveau. Si le même nœud casse une autre fois, refaite encore le test mais en changeant la sorte de nœud. Certaines marques de commerce d'avançon sont beaucoup plus résistantes avec certains nœuds qu'avec d'autres.

Les petits avançons vont casser plus facilement parce qu'ils sont plus fragiles à l'usure des coups et des frictions occasionnées par les lancers et tolèrent moins d'être frottés sur les roches. Il faut le vérifier et le changer plus souvent.
 
 

Hameçon

L'hameçon double semble avoir un meilleur équilibre lorsqu'il est sous l'eau. Comme il est lourd, il descend plus vite ce qui aide le saumon à identifier et à prendre la mouche.

L'hameçon simple, lui, a une présentation qui est plus délicate. Lorsque l'eau est basse, son utilisation peut être très efficace lorsque les saumons sont nerveux. De plus, le mouvement de l'hameçon simple dans l'eau plus rapide a deux effets positifs : la ressemblance avec un insecte dans le courant et la présentation des couleurs qui devraient avoir un effet positif sur la réaction du saumon.

En ce qui concerne les captures, il se perd autant de saumons en employant des mouches doubles que des mouches simples. Une certaine théorie dit d'utiliser des mouches simples, pour les grosseurs 1/0 à 5/0, pour la facilité de lancer et une pénétration plus délicate. Pour les autres grosseurs, utiliser des mouches doubles : la mouche semble mieux nager et comme les plus petites mouches sont plus fragiles, si par mégarde, vous heurtez des roches en lançant et que vous brisez un des hameçons, il vous reste quand même un autre hameçon si le saumon vient mordre avant que vous ayez vérifié votre mouche.

Simples ou doubles, prenez l'habitude d'affûter les pointes de vos hameçons pour que votre mouche pénètre bien dans la gueule du saumon.
 
 

Mouches

Il faut vérifier soigneusement si les hameçons ne sont pas rouillés, tordus ou si l' ardillon et la pointe de l'hameçon sont affûtés. Si oui, les nettoyer, les limer ou tout simplement s'en débarrasser. Si ce sont les toilettes des mouches que vous trouvez en mauvais états, essayer de les passer sous la vapeur chaude, vous verrez que ça redonne vie aux mouches noyées mais encore plus aux mouches sèches.
 
 

Vêtements

" Le saumonier ne doit pas modifier l'environnement visuel du saumon, sauf avec sa mouche ".

Pour le choix de vos vêtements, pensez camouflage. Évitez les couleurs vives. Les couleurs qui se confondent le mieux avec les battures sont les verts, les gris et les couleurs sables. Portez une attention particulière aux différents objets (coupe-ongles, ciseaux, " pins ") que vous porterez sur votre veste de pêche, les reflets du soleil pourraient trahir vos tentatives de camouflage.
 
 

Bottes

Lorsque l'on se procure des bottes pour pêcher dans les rivières à saumon, il est primordial de s'assurer qu'elles possèdent une semelle en feutre afin d'éviter de glisser sur les roches et de tomber à l'eau.
 
 

Lunettes

Dans la catégorie des équipements de base pour la pêche du saumon, il est très important de se procurer des lunettes polarisées, c'est-à-dire qui permettent de diminuer les reflets sur l'eau et de mieux repérer les saumons.
 
 

Entreposage

Lorsque la saison est terminée, il faut prendre soin de ses équipements si on désire en profiter encore longtemps, voici quelques conseils d'entreposage en fin de saison.

La canne, il faut vérifier l'usure des œillets, les attaches du porte moulinet, les jonctions des sections ainsi que la finition extérieure (époxy).

Le moulinet doit être démonté, nettoyé et graissé ; il faut aussi vérifier les freins et les vis. Un peu de vernis à ongles sur la tête des vis pourrait empêcher une perte ou un bris.

La soie devrait être entreposée sur un support "dévidoir " pour la faire sécher. On pourrait la nettoyer avec différents produits et appliquer un protecteur du genre Armorall.

La ligne de réserve devra elle aussi être rangée sur un support pour la faire sécher ; n'oubliez pas de vérifier vos nœuds.

Les avançons (leaders) et le matériel servant à les préparer devront être entreposés dans un endroit absent de lumière et frais.

Les mouches feront l'objet d'un soin particulier. Premièrement, ouvrez vos boîtes pour les faire sécher après chaque jour de pêche. Pour les mouches noyées, passez une pierre douce pour bien les affûter. Quant aux sèches, pour leur donner une belle apparence, passez-les une à une sous la vapeur. Cela aura pour effet de redresser tout leurs plumes. Ensuite, il faut les faire sécher et on peut les enduire de quelques couches de produit liquides ou en pâte. Lors de leur entreposage, piquez l'hameçon vers le haut afin que le "hackels " ne touchent pas la surface.
 
 

Terrains

L'arrivée sur le terrain nécessite aussi une certaine planification. Il faut arriver, si possible, une journée à l'avance. Se procurer une carte de la rivière et aller repérer le ou les secteurs où on va pêcher, cela permet de localiser les saumons et leurs déplacements.

Si vous pêchez dans des secteurs non-contingentés, essayer de savoir d'où viennent les pêcheurs, les pêcheurs locaux ou ceux qui pêchent depuis plusieurs jours sont de bonnes indications des déplacements du saumon. Il est assez facile de connaître leur provenance en examinant les véhicules.

L'approche discrète permet de voir où les pêcheurs se positionnent, quelle méthode ils utilisent (sèche ou noyée) et de quelle façon ils s'exécutent. La carte de la rivière peut servir à prendre des notes sur nos observations. Après une approche discrète, il peut être intéressant de voir les réactions du pêcheur lorsqu'il constate tout d'un coup qu'on est là.

Un conseil, ne vous fiez pas trop aux endroits où les captures ont été faites au cours des derniers jours, premièrement, le saumon se déplace et deuxièmement plusieurs pêcheurs mentent lorsqu'ils déclarent la fosse où ils ont pris leur saumon.
 
 

Section suivante...
Retour à la table des matières